Vivez l'Opéra pour une nouvelle saison : un bouquet d'émotions s'offre à vous !

Découvrez notre sélection extraite du programme de la saison 2021/2022 de l'Opéra National de Bordeaux ! Avant chaque spectacle de cette liste, des places seront à gagner sur EcoMobi, le programme de fidélité de TBM !

28 novembre : Récital Lise de la Salle

« Pendant une grande partie du concert, le public devait ne pas oublier de respirer… l’exaltation ne s’est pas relâchée une seconde jusqu’à ce que ses mains quittent le clavier » a-t-on pu lire dans le Washington Post au sujet du jeu de Lise de la Salle. Car son art, c’est l’émotion ! Invitée par les plus grands orchestres du monde, elle déploie une carrière internationale qui l’amène de la Philharmonie de Berlin au Lincoln Center de New York, en passant par le Musikverein de Vienne, le Théâtre des Champs-Élysées, les festivals de Verbier ou La Roque d’Anthéron... Son programme est un voyage dansant entre influences françaises, espagnoles, slaves et américaines.

27 février au 9 mars : Ballet La Fille mal gardée

C'est en juillet 1789, quelques jours avant la prise de la Bastille, que Jean Dauberval créait, sur la scène du Grand-Théâtre de Bordeaux, le ballet le plus célèbre du XVIIIe siècle : La Fille mal gardée (alors nommé Le Ballet de la paille). L'œuvre — témoignage de l'esprit nouveau qui animait alors la danse glissant vers le « Ballet d'action » — contait avec humour l'idylle contrariée de deux jeunes paysans, Lise et Colas, luttant pour vivre leur amour face à une mère acariâtre. S'inspirant du modèle original ainsi que de l'apport de Marius Petipa, Frederick Ashton propose sa version en 1960 laquelle devient rapidement la version de référence, conjuguant à la pantomime et aux exigences virtuoses, un humour so british irrésistible.

5 mars à 20h : Shaï Maestro Quartet

C’est l’album The Dream Thief publié en 2018 qui offre un rayonnement exceptionnel au Shai Maestro Trio. Rassemblant Jorge Roeder à la contrebasse, Ofri Nehemya à la batterie et dévoilant la virtuosité de pianiste solo de Shai Maestro — introspectif, lyrique, alliant force et sensibilité — l’enregistrement enthousiasme. Né en Israël en 1987, ancien partenaire du bassiste Avishai Cohen, Shai Maestro réside à New York mais vit également une partie de l’année à Paris. En 2020, pour la réalisation de l’album Human, le Shai Maestro Trio devient quartet avec le génial Philip Dizack à la trompette. Et toujours une constante : une éloquence émotionnelle exceptionnelle !

du 1er au 10 avril : Opéra l'Elixir d'Amour

Au cœur de l’immense production de Donizetti (plus de 70 opéras !) figurent de nombreuses perles. Parmi elles, cet Elisir d’amore créé à Milan en 1832, qui remporta un succès immédiat. La raison du triomphe ? Une partition lumineuse à l’inspiration mélodique rare, un air fameux offert au héros Nemorino – « Una furtiva lagrima » – qui allait devenir un incontournable des récitals pour ténor, et un élixir se révélant
être rien moins que... du vin de Bordeaux ! Une double distribution donnera vie à la partition avec, dans le rôle du jeune paysan amoureux, Kévin Amiel (ayant récemment brillé à Bordeaux dans La Traviata) et Yu Chao, lauréat du Concours Bordeaux Médoc lyrique, lesquels rivaliseront de doux sentiments devant la belle fermière Adina campée en alternance par Golda Schultz et Catherine Trottmann. Le tout sous la direction musicale et scénique d’un duo italien passionné par ce répertoire : la jeune cheffe d’orchestre Nil Venditti et le metteur en scène-chorégraphe Adriano Sinivia.

Du 8 au 10 juin : Ballet des jeunes danseurs et jeunes chorégraphes

Parmi les danseurs du Ballet de l'Opéra National de Bordeaux, certains sont passionnés par l'écriture chorégraphique. Éric Quilleré a décidé, par cette soirée, de leur donner la parole. C'est donc une carte blanche à de jeunes chorégraphes issus de la compagnie qui sera proposée. De plus, ceux-là choisiront eux-même — parmi les danseurs du Ballet — les interprètes de leurs créations. L'occasion d'offrir une visibilité et une perspective différente à des personnalités artistiques de la troupe, et de favoriser l'éclosion de nouveaux talents. Afin de développer la rencontre avec de nouveaux publics, le spectacle aura lieu dans un cadre inédit, la salle fêtes du Grand Parc, qui a invité le Ballet de l'Opéra à cette occasion.

Du 1er au 10 juillet : Ballet Mythologies

Avec Mythologies, Angelin Preljocaj explore les rituels contemporains et les mythes fondateurs qui façonnent l’imaginaire collectif. « La danse, art de lʼindicible par excellence, nʼest-elle pas la plus à même de mettre à nu nos peurs, nos angoisses, et nos espoirs ? Elle stigmatise nos rituels, révèle lʼincongruité de nos postures quʼelles soient dʼordre social, religieuses ou païennes » indique-t-il. Cette création très attendue rassemblant les danseurs du Ballet Preljocaj et ceux du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux parachève le partenariat initié quatre ans auparavant par les deux compagnies.