Face au harcèlement sexiste, tout le réseau TBM fait bloc !

Sexist harrasment

TBM poursuit son engagement en matière de lutte contre le harcèlement sexiste et s'implique pour contribuer à la sécurité de l'ensemble des voyageurs à Bordeaux Métropole.

Face au harcèlement sexiste, victime et témoins : alertez-nous !

Frotando.... ¡pica!
Frotando.... ¡pica!

Face au harcèlement sexiste, tout le réseau fait bloc. Victimes, témoins, alertez-nous au plus vite !

  • Rapprochez-vous des agents TBM : conducteurs, contrôleurs, agents de sécurité …
  • Appelez ALLOTBM au 05 57 57 88 88
  • Appuyez sur le bouton d’appel d’urgence présent en station et dans les rames

Contactez directement le 17.

Se comporta como un cerdo.... Me niego a esconder la cabeza en la arena.
Se comporta como un cerdo.... Me niego a esconder la cabeza en la arena.

Une sensibilisation en interne

Le thème du harcèlement est repris en formation d’intégration des nouveaux conducteurs avec un module bien spécifique reprenant les notions de laïcité et de non-discrimination. Il est rappelé au personnel la définition de harcèlement et de violences sexuelles, les numéros utiles et les outils à leur disposition. Les conducteurs sont par la suite formés pour adopter le bon comportement face à une victime ou à un témoin d’agression.

Dans le cadre de cette campagne contre le harcèlement, un guide est distribué en interne, il reprend des informations pratiques, des conseils et des ressources pour aider les conducteurs et tout le personnel en contact à réagir dans ce genre de situation.

Le harcèlement sexiste et les violences sexistes sont punies par la loi

Una mano en movimiento... ¡un pie en prisión!
Una mano en movimiento... ¡un pie en prisión!

Le harcèlement sexuel et les violences sexistes sont punis par la loi.
Sifflements, regards appuyés, insultes, frottements, exhibitions … .

Sous aucun prétexte nous devons banaliser, minimiser ou tolérer ces comportements.
Victimes et témoins, donnez l’alerte !

Harcèlement sexiste ou agression ? Portez plainte et alertez-nous dans les 48 heures

Cree que está actuando de incógnito... ¡lo vemos!
Cree que está actuando de incógnito... ¡lo vemos!

Victimes, témoins : en cas d’agression, portez plainte auprès des forces de Police au plus vite !

Alertez-nous également dans les 48 heures pour que nous puissions extraire les images des caméras et augmenter les chances d’identifier l’agresseur.
Lors de votre signalement donnez-nous le maximum d'information afin que nous puissions identifier le bon véhicule au plus tôt et réagir le plus rapidement possible.

Ces images seront fournies aux services de Police sur leur demande, c'est pourquoi il est essentiel que vous portiez plainte auprès d'eux.

La descente à la demande : moyen de lutte contre le harcèlement sexiste

Après 22 heures descendez entre deux arrêts avec l'accord du conducteur et dans le respect des règles de sécurité.
Cela permet d'être plus proche de sa destination et d'éviter un trop long trajet à pied dans des secteurs peu rassurants.
L’utilité de ce dispositif est avérée, tant en termes de sécurité que de confort pour le trajet final à pied. En moyenne, 4 à 5 demandes sont effectuées par soir.

Il est mis en place depuis avril sur toutes les lianes du réseau (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 15 et 16) et sur les lignes flexos de nuit y compris la ligne de nuit TBNight (58).

Les applications "HandsAway" et "Mon Chaperon" pour faire reculer le harcélement sexiste

Mon chaperon
Mon chaperon

L’application "Mon Chaperon" propose 3 outils pour les personnes qui se déplacent seules : le copiétonnage, le suivi à distance et le bouton d’alerte.

Le copiétonnage permet de sécuriser ses trajets en les effectuant avec des personnes réalisant le même parcours.
Le suivi à distance donne la possibilité aux proches de suivre un trajet en temps réel.
Le bouton d’alerte permet de prévenir par sms ses proches en temps réel en cas de problème.

HandsAway
HandsAway

Lancée en octobre 2016, "HandsAway" est l'application pour lutter contre les agressions sexistes et sexuelles subies dans la rue et les transports en commun.

Elle permet d’indiquer en direct que l’on est victime d’une agression. Les personnes aux alentours ayant téléchargé l’application en sont immédiatement averties.  Un soutien psychologique à la victime ou une intervention peut donc être possible.

Nicolas, agent de sûreté nous parle de son métier :